Bienvenue au Lycée Polyvalent René Char
Lycée général, technologique et professionnel
AVIGNON
 

Opéra LES SALTIMBANQUES

dimanche 14 avril 2019, par Begel

La représentation aura lieu à l’Opéra Confluence : VENDREDI 26 AVRIL à 20 heures
Elles sera GRATUITE POUR LE GROUPEFLEXION CULTURE, ET POUR TOUT ÉLÈVE INSCRIT Lycée général, technologique ou SEP !!!
Merci de faire un retour via ATRIUM Mme Begel ou un de vos professeurs pour fixer les places (limitées) avant le 24 AVRIL

DURÉE 2 heures 55

Merci de faire un retour via ATRIUM Mme Begel ou un de vos professeur pour fixer les places (limitées) avant le 24 AVRIL

Covoiturage possible à partir du lycée


Direction musicale Alexandre Piquion
Mise en scène Mireille Larroche
Scénographie Camille Vallat
Lumières Arthur Michel

Suzanne Dima Bawab
Marion Ségolène Bolard
Madame Malicorne, directrice du cirque Malicorne Raphaële Andrieu
Madame Bernardin, la secrétaire de production Julie Mauchamp
Une journaliste Marie Simoneau
Pinsonnet Manon Poirier
Une habilleuse Liliane Tomeï
La maquilleuse Laurence Labrousse
La perruquière Sandrine Degioanni

Grand Pingouin Frédéric Cornille
Paillasse Cyril Héritier
André, comédien journaliste : Jean-François Baron
Monsieur Malicorne, directeur du cirque Malicorne : Alain Itlis
Le Comte de l’Etiquette, producteur : Nicolas Rigas
Le patron de l’hôtel, responsable du catering : Jean-Baptiste Saunier
Rigodin, réalisateur de TV : Pascal Joumier
Coradet, Bertillard, ingénieur du son puis assistant : Martin Loizillon
Monsieur Bernardin : Laurent Dallias
Caméraman : Alain Rastoin
Le directeur de la chaîne : Saeid Alkhouri
Les directeur des programmes : Julien Desplantes
Un brigadier : Xavier Seince
Les circassiens : Romane Chandelier, Jean-Baptiste Diot, Christelle Ibanez, Twiggy Mauduit, Victor Szczachor

Orchestre Régional Avignon-Provence
Chœur et Ballet de l’Opéra Grand Avignon
Acrobates, jongleurs et circassiens

L’ARGUMENT :

Acte I : 1er tableau : Les roulottes

Suzanne, dite Suzon a été recueillie tout enfant par Malicorne, directeur de cirque ambulant. Elle a 17 ans lorsque débute l’histoire et fait partie de la troupe du cirque Malicorne au même titre que Paillasse, le clown, Grand-Pingouin, l’Hercule et Marion, la lutteuse, ancienne femme de chambre devenue saltimbanque pour l’amour de son amant Grand-Pingouin. Jolie comme un cœur, Suzon est courtisée par Paillasse, et même par l’Hercule qui se détache pour un temps de Marion. La jeune fille éprouve beaucoup d’amitié pour ses compagnons mais son jeune cœur n’a encore battu pour personne et elle temporise.

Deux officiers tentent d’embrasser Suzon. Un troisième s’interpose et fait des excuses au nom de ses camarades. Il se nomme André de Langeac, il est lieutenant, il est séduisant et sympathique. Il n’en faut pas plus pour que Suzanne qui reçoit habituellement plus de coups et d’outrages que de marques de déférence, tombe amoureuse. André, de son côté, est attiré par la petite saltimbanque.

2e tableau : La parade
La parade bat son plein. Malicorne lève sa cravache sur Suzon qui repousse les avances d’un barbon. Grand-Pingouin et Paillasse s’interposent, corrigent Malicorne et prennent la fuite, en compagnie de Suzon et de Marion.

Acte II : Les Gigoletti

Trois mois plus tard, les fugitifs arrivent à Bécanville (Normandie) où nous faisons la connaissance du Comte des Etiquettes et de Madame Bernardin qui passe, à tort ou à raison, pour avoir été ou être sa maîtresse. Le hasard aidant, tous nos personnages vont se retrouver à Bécanville : André, qui vient saluer le comte des Etiquettes, un ami de sa famille et Malicorne à la recherche des fuyards qui sont partis sans payer leur dédit. André et Suzanne se déclarent leur amour. Le comte se prend d’amitié pour la petite saltimbanque, paye le dédit et recueille les fugitifs.

Acte III : Le château des Etiquettes

Le dénouement approche. Malicorne reconnaît en Mme Bernardin la personne qui lui confia jadis sa fille et le comte comprend que Suzon est son enfant. André épousera donc Suzanne tandis que Paillasse, le cœur meurtri, s’en ira tristement sur la route qui va… et qui n’en finit pas.

saltimbanques
LA PARTITION :

Ouverture
Acte I :
1er tableau : Chœur » Auprès de la marmite » – Mélodie » Pourquoi vous occuper de moi » (Suzanne) – Chanson du Saltimbanque » Il faut pour être saltimbanque » (Grand-Pingouin) – Trio » Que me dites-vous là vraiment ? » (Suzanne, Paillasse, Pingouin) et triolets » C’est la première fois » (Suzanne) – Couplets » Fais pas l’ flambard » (Marion) – Duetto » Mademoiselle, je vous prie » (André-Suzanne)

2e tableau : Chœur » Que l’on accourt » – Villanelle » La bergère Colinette » (Suzanne) – Finale : » Des excuses ! » et Valse » C’est l’amour » (tous).

Acte II :
Entr’acte – Chœur » C’est jour de fête » – Petits choeurs « Pour ma Dulcinée » – Quartetto » Bohèmes, coureurs d’aventures » (Suzanne, Marion, Paillasse, Grand-Pingouin) – Couplets » Souvent on me fait les doux yeux » (Marion) – Lamento bouffe » D’ mandez-moi d’ n’avoir plus d’esprit » (Paillasse) – Chanson de route » Dans ce coin de village » (les soldats) et Chanson militaire » Va gentil soldat » (André, choeur) – Duo » Tendre fleur du riant printemps » (Suzanne, André) – Quatuor bouffe » C’est nous les Gigoletti » (Marion, Suzanne, Paillasse, Grand-Pingouin) – Défilé du cirque et Ballet : Les Gipsys, Les Gitanes, Les Zingaras, Tchingénès – Finale « Voleurs ! Vous en avez menti » (tous).

Acte III :
Entr’acte – Chœur des invités » Bonjour, Monsieur le Comte » – Chanson des fleurs « Dans les champs tout couverts de blé » (Suzanne) – Couplets de Paillasse » La nature a pour ses élus » (Paillasse) – Air » Renonce à ton rêve orgueilleux » (Marion) – Ensemble « C’est l’heure de la comédie » – Couplet final « Comme le soldat » (tous).

 
Lycée général, technologique et professionnel Bienvenue au Lycée Polyvalent René Char – 2, rue Pierre-Auguste Renoir - 84033 AVIGNON – Responsable de publication : Mme Pascale GARREC
Dernière mise à jour : mercredi 23 septembre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille