Bienvenue au Lycée Polyvalent René Char
Lycée général, technologique et professionnel
AVIGNON
 

Opéra, Carmen

mardi 24 mai 2016, par Begel

Pour clore la saison de l’Opéra-théâtre d’Avignon, notre groupe d’élèves volontaires et passionnés est invité à la représentation de CARMEN.
Sur inscription obligatoire auprès de Mme Begel

Opéra-comique en quatre actes
de Georges Bizet
Livret de Henri Meilhac et Ludovic Halévy
(Editions musicales Leduc)

Direction musicale : Laurent Campellone
Direction des Chœurs : Aurore Marchand
Etudes musicales : Hélène Blanic

Mise en scène / Décors / Costumes :
Louis Désiré
Lumières : Patrick Méeüs

Carmen : Karine Deshayes
Micaëla : Ludivine Gombert
Frasquita : Clémence Tilquin
Mercédès : Albane Carrère

Don José : Florian Laconi
Escamillo : Christian Helmer
Zuniga : Thomas Dear
Moralès : Philippe-Nicolas Martin
Le Dancaïre : Philippe Ermelier
Le Remendado : Raphaël Brémard

Orchestre Régional Avignon-Provence
Chœur et Maîtrise de l’Opéra Grand Avignon

Depuis plus d’un siècle, l’opéra français a le visage de Carmen, victime et prédatrice, bohémienne et princesse aux pieds nus, femme libre et femme moderne. Le livret de Carmen présente une physionomie originale qu’il doit au souci de ses auteurs de faire accepter par le public un sujet fort différent de ceux qu’on lui proposait d’ordinaire. La nouvelle de Mérimée est en effet une sorte de tragédie passionnelle, brève et intense, où les situations et les sentiments sont souvent d’un naturalisme violent.
En imaginant dès l’ouverture une musique dont la clarté éblouit et la puissance tragique étreint, Georges Bizet a paré la Carmen de Mérimée d’une robe étincelante et fatale. Les airs, duos, chœurs et danses de cet opéra-comique – fleur du romantisme français, qui demeure aujourd’hui encore le plus joué au monde – sont non seulement très entêtants, mais vivifient un théâtre bouillonnant de vie, où l’amour et ses ravages naissent et meurent sous le ciel de Séville et de ses férias. Un goût de passion impossible, dont on devine d’emblée qu’il se règlera par le sang.

« Carmen nous guide depuis sa création sur les sentiers de son destin, sans jamais regarder en arrière. Aujourd’hui, la liberté des femmes d’Occident ne choque plus la morale bourgeoise. Le scandale d’alors est périmé. Carmen ne chante pas l’Espagne ni son folklore, mais une musique française qui la guide inexorablement vers ce jour fatidique, lu dans les cartes. S’il est vrai que le chemin de la vie est déterminé par notre dernier jour, alors Carmen est une héroïne parfaite. Elle vit et meurt sans haine ni peur, sans honte ni pudeur. La gitane rebelle de Mérimée, chantant Bizet, a gagné toutes les batailles. Son immense succès doit certainement, là où elle est, encore la surprendre. » Louis Désiré

Nouvelle production des Chorégies d’Orange

 
Lycée général, technologique et professionnel Bienvenue au Lycée Polyvalent René Char – 2, rue Pierre-Auguste Renoir - 84033 AVIGNON – Responsable de publication : Mme Pascale GARREC
Dernière mise à jour : vendredi 18 septembre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille