Bienvenue au Lycée Polyvalent René Char
Lycée général, technologique et professionnel
AVIGNON
 

Opéra Lucia di Lammermoor

mercredi 20 avril 2016, par Begel

Opéra en trois actes de Gaetano Donizetti
Livret de Salvatore Cammarano
(Editions musicales Ricordi)

http://france3-regions.francetvinfo...

VENDREDI 22 avril à 20 heures Inscription obligatoire auprès de Mme BEGEL (prof. philosophie)

Lucia di Lammermoor est généralement considéré avec Don Pasquale, comme le chef- d’œuvre AVRIL à de Donizetti. Le livret est une adaptation d’un roman de Walter Scott, La fiancée de Lammermoor (1819), lui-même inspiré d’un fait divers réel qui s’était déroulé en Ecosse au XVIIe siècle. Une noble jeune femme avait assassiné, la nuit de ses noces, son époux détesté et était devenue folle à la suite de ce crime.
Lucia di Lammermoor est l’archétype de l’opéra romantique italien dans lequel le destin tragique de l’héroïne est indissociable de la virtuosité vocale. C’est pourtant dans l’Ecosse du 17e siècle, avec ses brumes, ses landes isolées et ses châteaux en ruine, que nous plonge cet ouvrage. L’ambiance y est trouble et fantastique, comme si les personnages évoluaient dans un paysage d’ombres et de pénombres, comme des fantômes éclairés par la lune. C’est un opéra nocturne dans lequel la haine empoisonne les familles et l’amour subit les mauvais présages.

De quoi parle donc Lucia interroge le metteur en scène Frédéric Bélier-Garcia. « D’où nous vient cette curieuse fascination pour ces êtres si enclins à leur douleur ? De toute part, Lucia di Lammermoor raconte le manque, tous les manques, la force, le vertige, l’ivresse du manque. Manque d’amour, manque de l’objet aimé (pour Lucia), manque de fortune (pour Enrico), manque de gloire (pour Edgardo), manque à vous rendre furieux, lâche ou fou. Ce manque est origine tout à la fois de l’amour et de la folie. Et c’est dans l’ivresse de ce manque que prospèrent les fantasmes, les mirages et les visions. De cette nuit des chasseurs sur laquelle s’ouvre l’œuvre jusqu’au « cri » musical de la folie qui nous en délivre, cet opéra plonge dans le puits sans fond de la désespérance, avec une sorte d’enivrement solaire du malheur. »

Co-production Opéra de Lausanne et Opéra de Marseille
Direction musicale : Roberto Rizzi-Brignoli
Direction des Chœurs : Aurore Marchand
Etudes musicales : Marie-Claude Papion

Mise en scène : Frédéric Bélier-Garcia
Décors : Jacques Gabel
Costumes : Katia Duflot
Lumières : Roberto Venturi

Lucia : Zuzana Marková
Alisa : Marie Karall

Edgardo : Jean-François Borras
Enrico : Florian Sempey
Raimondo : Ugo Guagliardo
Arturo : Julien Dran
Normanno : Alain Gabriel

Orchestre Régional Avignon-Provence
Chœur de l’Opéra Grand Avignon

 
Lycée général, technologique et professionnel Bienvenue au Lycée Polyvalent René Char – 2, rue Pierre-Auguste Renoir - 84033 AVIGNON – Responsable de publication : Mme Pascale GARREC
Dernière mise à jour : mercredi 23 septembre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille