Bienvenue au Lycée Polyvalent René Char
Lycée général, technologique et professionnel
AVIGNON
 

A l’Opéra

mercredi 7 mai 2014, par Begel

Cavalleria rusticana & Pagliacci

JPEG - 90.8 ko
Cavalleria rusticana & Pagliacci

Quinze élèves sont inscrits à la répétition générale ce vendredi 16 mai à 20H00.
Je vous rappelle qu’une rencontre est prévue pour les Étudiants et Lycéens à 18h45 au Foyer du Public avec le metteur en scène et le chef d’orchestre, merci de m’indiquer votre participation très rapidement !

Orchestre Régional Avignon-Provence
Chœur et Maîtrise de l’Opéra Grand Avignon

Durée 3 heures

Amour, violence et justice imminente : tels sont les ingrédients de Cavalleria Rusticana et Pagliacci, deux ouvrages présentés ensemble la plupart du temps. Leur sujet peut paraître en effet similaire puisqu’il s’agit de deux tragédies populaires dont le moteur est la passion, mais ils se révèlent musicalement différents. L’intrigue prend place dans les dernières années du XIXe siècle, en Calabre pour Pagliacci et en Sicile pour Cavalleria.
Jean-Claude Auvray choisit de transposer leur action dans les années 1950 pour la situer à une époque plus proche de nous, celle de l’apogée du néo-réalisme dans le cinéma italien des Fellini, De Sica, Rossellini et autres Lattuada, de La Strada au Voleur de Bicyclette ou à Ossessione de Visconti. Un cinéma dit populaire, qui plonge ses racines dans la contingence humaine, et que l’on retrouve à l’opéra au XIXe siècle sous la forme du vérisme, courant littéraire et musical qui se nourrit de quotidien, caractérisé en règle générale par une action courte et violente.

Dans les deux ouvrages, l’action se déroule lors d’une fête religieuse : le jour de Pâques pour Cavalleria où un jeune aubergiste trompe sa maîtresse avec la femme d’un autre ; le 15 août, jour de l’Assomption, pour Pagliacci où une représentation théâtrale tourne au drame passionnel. Ces deux fêtes se termineront dans le sang. Un homme en est la victime dans Cavalleria ; dans Pagliacci, c’est une femme, pour les mêmes causes qui défient l’identité du groupe et les conventions sociales. Les sentiments et les couteaux jaillissent avec une force dramatique terrifiante, menant au drame. « Il me paraissait essentiel d’authentifier et de sublimer la charge émotionnelle engendrée par deux faits divers ayant pour objet l’amour-passion, la jalousie, le sens de l’honneur, la vengeance : des sentiments humains, certes d’une banalité assez confondantes, mais qui peuvent mener à l’acte criminel. » Jean-Claude Auvray, metteur en scène.

En co-production avec les Chorégies d’Orange et l’Opéra de Marseille
Direction musicale : Luciano Acocella
Direction des chœurs : Aurore Marchand
Etudes musicales : Hélène Blanic

Mise en scène : Jean-Claude Auvray
Décors : Bernard Arnould
Costumes : Rosalie Varda
Lumières : Laurent Castaingt

CAVALLERIA RUSTICANA

Opéra en un acte de Pietro Mascagni
Livret de G. Menasci et G. Targioni-Tozzetti
D’après une histoire de G. Verga

Santuzza : Nino Surguladze
Lola : Virginie Verrez
Mamma Lucia : Svetlana Lifar
Turridu : Jean-Pierre Furlan
Alfio : Seng Hyoun Ko

PAGLIACCI

Opéra en deux actes de Ruggero Leoncavallo
Livret de Ruggero Leoncavallo

Nedda : Brigitta Kele
Canio : Jean-Pierre Furlan
Tonio : Seng Hyoun Ko
Silvio : Armando Noguera
Beppe : Leonardo Cortelazzi

Orchestre Régional Avignon-Provence
Chœur et Maîtrise de l’Opéra Grand Avignon

PDF - 243.9 ko
Dossier Cavalleria, Pagliaccci
 
Lycée général, technologique et professionnel Bienvenue au Lycée Polyvalent René Char – 2, rue Pierre-Auguste Renoir - 84033 AVIGNON – Responsable de publication : Mme Pascale GARREC
Dernière mise à jour : mercredi 23 septembre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille